UQAC | Un spectromètre de résonance magnétique nucléaire de plus de 1M$

6 mai 2022

SAGUENAY – Le Centre de transformation et de valorisation de bioproduits (CTVB) se dote d’un spectromètre de résonance magnétique nucléaire (RMN) de plus de 1 M$. En effet, depuis l’annonce en avril 2019 de la création du CTVB, le CEE-UQAC et les professeurs-chercheurs de l’UQAC, André Pichette, Jean Legault, Serge Lavoie et Sandor Poncsak s’activent à finaliser l’installation des laboratoires et des équipements.

Bien que la pandémie ait retardé l’installation de certaines technologies au courant des derniers mois, le CTVB confirme qu’une pièce maîtresse du parc technologique du Centre, le spectromètre de RMN est officiellement installé et déjà utilisé par les chercheurs et les étudiants de l’UQAC à travers des projets industriels. Cette technologie, dont la valeur dépasse le million de dollars, permet d’analyser des molécules avec haute précision et d’obtenir des informations sur les structures chimiques.

Pour les professeurs-chercheurs de l’UQAC, cet équipement technologique de haute puissance (500 MHz) et unique dans la région constitue un avantage distinctif important pour les services scientifiques que le CTVB pourra offrir à ses partenaires de l’industrie. Sans pouvoir dévoiler les entreprises impliquées, des projets industriels ont déjà bénéficié de cette technologie de pointe.

« Grâce au nouveau CTVB, les PME et les organismes auront accès à une infrastructure technologique d’avant-garde dans un domaine dont les progrès n’ont pas fini d’étonner. Aider les entreprises et organismes à innover afin d’accroître leur compétitivité et de créer des emplois de bonne qualité est au cœur des priorités de notre gouvernement. Je suis ravie de constater que les activités du CTVB démarreront cet automne malgré la période d’incertitude que nous avons vécue, car cette initiative sera porteuse pour la région de Saguenay », a affirmé par voie d’un communiqué l’honorable Pascale St-Onge, députée de Brome–Missisquoi, ministre des Sports et ministre responsable de DEC.

Le démarrage officiel des activités de recherche appliquée du CTVB est donc prévu pour l’automne 2022 et toute l’infrastructure de recherche sera disponible pour les entreprises qui désirent développer leurs projets industriels avec la collaboration de professeurs-chercheurs et d’étudiants.

INVESTISSEMENT DE 6 M$

Rappelons que la création du CTVB représente un investissement de plus de 6 M$ et sa mise sur pied a été possible grâce à des contributions financières de Développement économique Canada pour les régions du Québec (DEC), de l’Université du Québec à Chicoutimi (UQAC), du Consortium de recherche sur la transformation et la valorisation des bioproduits (CRTVB), du programme du Fonds de diversification de l’industrie de PF Résolu Canada Inc., de Promotion Saguenay et de Rio Tinto.

MISSION

C’est en avril 2019, que le CEE-UQAC a annoncé la création du Centre de transformation et de valorisation de bioproduits, le CTVB. Ce centre de transfert technologique a comme mission de développer des produits et caractériser des extraits à base de végétaux pour des applications destinées à des secteurs d’activité variés comme le pharmaceutique, le cosméceutique et même l’alimentaire. De plus, le CTVB facilitera l’accès à un parc technologique de haute qualité pour des entreprises en développement.

Une technologie respectueuse de l’environnement, propre et exempte de solvant sera utilisée. Ce procédé technologique d’extraction enzymatique, développé par Biolie, une entreprise française, permet de séparer les principes actifs des végétaux. Le CEE-UQAC a acquis les droits exclusifs d’exploitation, pour le Canada et les États-Unis, de cette technologie verte, novatrice et unique.

Le CEE-UQAC est le propriétaire de tous les actifs technologiques de ce quatrième centre de transfert et il s’occupe de sa gestion administrative et financière. La gestion des opérations du CTVB est confiée à une entreprise hébergée qui apportera une assistance technique aux entreprises externes et utilisatrices du Centre.

 

Source : L'article est paru sur le site d'Informe Affaires le 6 mai 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.