Métaux BlackRock fusionne avec une entreprise de Colombie-Britannique

15 décembre 2022

Une première transaction d'importance est sur le point de se conclure pour relancer le projet de Métaux BlackRock qui vise à exploiter une mine de ferro-vanadium près de Chibougamau et une fonderie au port de Grande-Anse à Saguenay.

Après les difficultés financières qui avaient forcé l'entreprise à se placer sous la protection des tribunaux contre la faillite il y a un an, Métaux BlackRock et Strategic Resources de Colombie-Britannique ont annoncé une fusion de leurs activités par un échange d'actions.

Les dirigeants des deux entreprises demandent aux actionnaires d'investir 14 millions de dollars pour compléter la transaction.

La minière qui caresse le projet de 1,3 milliard de dollars au Saguenay et près de Chibougamau deviendra une entreprise cotée en bourse si la transaction est autorisée par les actionnaires et par les autorités gouvernementales d'ici le 31 mars prochain.

Ça démontre la confiance des marchés publics envers le projet. Et malgré notre situation, quelques mois après la fin des procédures, il y a déjà des actionnaires qui veulent mettre de l’argent additionnel et en plus, nos actionnaires existants mettent des millions de plus dans le projet. Bref, il s’agit d’un gage de confiance des marchés financiers pour la suite, a exposé en entrevue à Radio-Canada le porte-parole de Métaux BlackRock, Alexandre Meterissian.

Rappelons que l'entreprise Métaux BlackRock était devenue la propriété d’Investissement Québec et d’Orion Resource Partners à l’issue du processus de restructuration.

Une très bonne nouvelle pour le Port de Saguenay

Le projet possède déjà toutes les autorisations environnementales pour aller de l’avant. Des travaux de préparation du terrain avaient même débuté au Port de Saguenay. Il n’est pas question pour la nouvelle entité de déroger au plan de match établi.

C’est une très bonne nouvelle pour nous parce que ça prouve que le projet est toujours bien vivant et progresse. On considère qu’avec cette transaction-là, ça place bien l’entreprise pour compléter le financement et amorcer la construction, a fait savoir le président-directeur général du Port de Saguenay, Carl Laberge, dans une déclaration transmise en soirée.

L'industrie des batteries

D’après le communiqué, la société issue du regroupement poursuivra ses activités sous le nom de Strategic Resources et le siège social sera à Montréal.

Du côté de Strategic, l’entreprise possède déjà une mine de vanadium en Finlande.

De plus en plus, on le voit surtout en Asie et en Australie en ce moment, mais c’est en train de prendre de l’expansion dans le monde, l’intérêt pour les batteries à base de vanadium. Le vanadium est un minerai qui est capable de retenir des grandes quantités d’électricité, a-t-il poursuivi.

À l’issue du processus, les propriétaires de BlackRock posséderont 83,6 % des actions.

Le regroupement de Strategic et de BlackRock crée une plateforme pour la croissance dans les industries de minéraux critiques et de batteries à l’échelle mondiale, a indiqué par communiqué Sean Cleary, président du conseil et chef de la direction de BlackRock. [...] L’arrivée de Ross Beaty et de son équipe de direction chevronnée aux côtés de l’équipe de BlackRock et des actionnaires institutionnels accélère également notre capacité à faire progresser le financement et la construction du projet BlackRock.

Selon Alexandre Meterissian, Ross Beaty est un grand nom dans le domaine minier.

Avec les informations de Gilles Munger

 

Source : L'article est paru sur le site du ICI Saguenay-Lac-Saint-Jean le 15 décembre 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.