Arianne Phosphate | Un autre pas vers les marchés de niche

18 mai 2022

Arianne Phosphate a annoncé ce matin avoir testé avec succès un procédé lui permettant d’optimiser le concentré de phosphate de son projet de mine du Lac à Paul, situé dans la région. Cela lui ouvre l’accès à des marchés ciblés, comme les batteries lithium-fer-phosphate (LFP) et des applications agricoles.

L’entreprise a développé, en collaboration avec le centre d’expertise et d’innovation en traitement de minerai Corem, un concentré de phosphate à faible teneur en éléments mineurs (MER) et un concentré en teneur plus élevée en MER grâce à la séparation magnétique à haute intensité. Cette démonstration permet à la minière d’élargir ses clients potentiels à l’extérieur de l’industrie traditionnelle des engrais.

En effet, le concentré à faible MER est intéressant pour ceux qui recherchent des applications de phosphate spécialisées, telles que l'acide de haute pureté utilisé dans les batteries LFP. Celui à plus haut MER serait intéressant pour les engrais à application directe, car il serait plus riche en micronutriments bénéfiques tels que le fer.

«En ouvrant des marchés de niches supplémentaires, cela permet de plus grandes opportunités commerciales pour nos investisseurs et nos parties prenantes à un moment où les événements macroéconomiques ont poussé la demande de phosphate et, ont forcé les acheteurs à sécuriser leurs approvisionnements dans des juridictions géopolitiques plus stables», indique le président d’Arianne Phosphate, Brian Ostroff, par voie de communiqué.

 

Source : L'article est paru sur le site d'Informe Affaires le 18 mai 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.