3,2 M$ pour l’agrandissement de l’usine de Groupe Coderr à Alma

14 octobre 2022

Le Groupe Coderr s’apprête à investir 3,2 M$ dans l’agrandissement de son usine d’Alma. De passage dans la région jeudi, la ministre des Sports et ministre responsable de Développement économique Canada (DEC), Pascale St-Onge, a confirmé un appui de 2,8 M$ afin d’épauler l’entreprise dans ce projet.

L’agrandissement de l’usine du Parc industriel Sud permettra principalement à Coderr d’augmenter la capacité de son programme de recyclage et démantèlement d’appareils ménagers réfrigérants, lancé conjointement avec le Réseau interrégional de valorisation et de recyclage des appareils ménagers (RIVRA) en 2020.  

Jusqu’à présent, ce sont de 5000 à 6000 appareils domestiques en provenance de tout le Québec qui atterrissent annuellement à l’usine de Coderr, l’un des cinq établissements provinciaux à offrir ce service. Le projet d’agrandissement permettra non seulement de faire grimper le nombre d’appareils recyclés à 25 000 chaque année, mais aussi d’élargir leur provenance. 

« Nous voulons aller vers les appareils commerciaux, les unités de climatisation des toits des édifices, par exemple. Ça, ce sont tous des appareils qui ne sont pas traités en ce moment. Ce sont de nouveaux marchés que nous voulons mettre dans la nouvelle usine », explique le directeur adjoint du Groupe CODERR, Dave Gosselin. 

De nouvelles réglementations gouvernementales sont aussi appelées à faire leur apparition, ouvrant donc la porte à de nouvelles avenues pour Coderr. La responsabilité élargie des producteurs et les écofrais sur les plastiques agricoles en font partie. « On veut traiter aussi les éléments du plastique agricole dans l’usine. On se colle aux nouvelles réglementations, pour faire de la région un chef de file dans le traitement des matières et de nos gisements », avance M. Gosselin, dans un entretien avec Le Quotidien.

Ce positionnement de la part du Groupe Coderr dans le domaine de l’économie sociale est salué par Ottawa, qui a tenu à souligner l’apport de l’entreprise tant au plan économique, qu’au plan environnemental.

« Les PME font partie du plan de relance économique durable de notre gouvernement et c’est pourquoi nous les aidons à augmenter leur productivité et leur capacité de production. Le soutien de DEC au projet de Coderr est un bon exemple. Nul doute que le succès et les retombées de ce projet d’agrandissement et d’acquisition d’équipements spécialisés aideront l’entreprise d’économie sociale et ses employés à continuer de réduire la quantité de matières résiduelles et d’émissions de gaz à effet de serre », fait savoir la ministre du Sport et ministre responsable de DEC, Pascale St-Onge.

Cet appui des instances gouvernementales réjouit le Groupe Coderr, dont la mission est d’abord et avant tout de permettre la réinsertion sociale via ses opérations. L’équipe était d’ailleurs de passage en France il y a quelques semaines, afin de voir comment s’y développait le secteur de l’économie sociale.

« Il faut aller vers ça. En Europe, les entreprises d’économie sociale sont mises en valeur, et les gouvernements sont reconnaissants envers les entreprises de réinsertion et la façon dont elles travaillent », mentionne la directrice générale de Coderr, Josée Gauthier.

Avec son projet d’agrandissement, la superficie de l’usine du groupe sera accrue d’au moins 10 000 pieds carrés. Les travaux devraient débuter au printemps 2023, pour être complétés en mars 2024. Une dizaine d’emplois seront ainsi créés.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Le Quotidien le 14 octobre 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.