Rio Tinto investit 240 M$ à son usine d'Alma

13 juillet 2022

Rio Tinto investit 240 M$ à son usine d’Alma pour augmenter sa capacité de production de billettes d’aluminium et à faible teneur en carbone. Le nouveau centre de transformation se trouvera sur le site de l'aluminerie.

La capacité de production augmentera de plus de 202 000 tonnes métriques grâce à l’agrandissement du centre de coulée. Celui-ci accueillera de nouveaux équipements de pointe, dont un puit de coulée et des fours. La construction commencera en mai 2023 et la mise en service est prévue pour le premier trimestre de 2025.

Le projet créera environ 40 nouveaux emplois permanents et contribuera à soutenir les 770 emplois existants à l'Usine d'Alma. Rio Tinto estime que les retombées économiques se chiffreront à plus de 200 millions de dollars pour le Québec.

Plus grande valeur

Le but de cet investissement est de convertir une plus grande partie de l’aluminium produit en billettes de plus grande valeur. Celles-ci sont ensuite extrudées à travers une filière et les profilés qui en résultent sont utilisés pour fabriquer divers produits tels que des pare-chocs et des barres de toit pour les voitures ainsi que des portes et des cadres de fenêtres.

La multinationale prévoit que la demande mondiale pour ces produits d’extrusion en aluminium devrait connaître une croissance moyenne d’environ 3 % par an au cours des dix prochaines années, stimulée par la transition énergétique et la décarbonation. « Cette expansion de notre capacité de production de billettes d'aluminium à faible teneur en carbone au Québec nous permettra de mieux répondre à la demande croissante de nos clients pour des alliages de haute qualité et des produits à valeur ajoutée fabriqués avec de l'hydroélectricité renouvelable. Cette nouvelle capacité contribuera à renforcer la position de notre aluminerie d'Alma et nous sommes fiers de travailler avec nos employés, nos clients, les équipementiers québécois et nos partenaires pour mener à bien ce projet très attendu », a indiqué le directeur exécutif des Opérations Atlantique de Rio Tinto Aluminium, Sébastien Ross.

Des travailleurs impliqués

Pour les travailleurs de l'usine d'Alma, la confirmation des investissements à la construction d'un nouveau centre de billettes représente un combat qui dure depuis 2017. C'est avec émotion et sous de nombreux applaudissements que Sylvain Maltais, président du Syndicat des travailleurs de l'aluminium d'Alma, a tenu à remercier les gens qui ont travaillé de près et de loin au dossier. « C'est un projet que peu de gens ont cru possible. Nous avons travaillé en sourdine pendant plusieurs années à élaborer ce plan avec plusieurs acteurs du milieu. Si Rio Tinto nous fait confiance aujourd'hui, c'est grâce à la qualité de nos travailleurs. Dernièrement, la réfection des fours et l'augmentation de l'ampérage de l'usine ont été des projets qui ont apporté leur lot de problématiques et l'équipe d'Alma a toujours su livrer la marchandise dans les temps alloués. Aujourd'hui, nous sommes récompensés par la qualité et l’implication de mes confrères et consœurs. » Le syndicaliste conclut que l'obtention d'une nouvelle aluminerie (Alma 2) représente le prochain mandat de son syndicat.

En collaboration avec Karine Boivin-Forcier

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Informe Affaires le 13 juillet 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.