Québecor et Vidéotron : Un pas de plus vers l'expansion hors Québec

29 juillet 2021

Montréal, le 29 juillet 2021 – Fidèle à sa tradition de leader en innovation dans le domaine des télécommunications au Canada, Québecor annonce un investissement de près de 830 millions de dollars par Vidéotron pour l’acquisition de 294 blocs de spectre de la bande 3 500 MHz à travers le pays. Plus de la moitié de cet investissement se concentre hors Québec, dans quatre provinces canadiennes : le sud et l’est de l’Ontario, le Manitoba, l’Alberta et la Colombie-Britannique. Cette stratégie d’investissement offre ainsi une position solide au fleuron québécois afin de concrétiser son ambition d’augmenter la saine concurrence en télécommunications ailleurs qu’au Québec.

« Ces investissements majeurs pavent la voie à des projets d’envergure qui verront le jour au cours des prochaines années au Québec et dans d’autres provinces canadiennes. Notre succès au Québec s’est fait dans l’intérêt des Québécoises et des Québécois et nous faisons aujourd’hui un pas de plus pour permettre à un grand nombre de consommateurs canadiens de bénéficier de notre technologie d’avant-garde et d’une concurrence saine », souligne Pierre Karl Péladeau, président et chef de la direction de Québecor.
 

Une présence forte depuis 1964

Vidéotron a toujours été précurseur dans l’industrie. La filiale de Québecor a été la première à proposer des forfaits de télévision sur mesure, à créer un service de vidéo sur demande par abonnement avec le Club illico et plus récemment, en lançant Fizz, la première marque 100 % numérique en télécommunication au Canada. En investissant des milliards de dollars au cours des dernières décennies, elle a su bâtir une offre et des services qui se distinguent de même qu’un réseau de télécommunication fiable, performant et robuste.

« En 2006, nous avons proposé un nouvel opérateur de services sans fil aux Québécoises et aux Québécois mettant ainsi fin à l’oligopole des trois grands joueurs. Avec plus de 1,5 million de clients à nos services sans fil de très grande qualité, nous pouvons affirmer que cette initiative a été un franc succès ! Maintenant, nous souhaitons proposer aux Canadiennes et aux Canadiens, les mêmes opportunités de qualité, de prix et de service à la clientèle », ajoute M. Péladeau.
 

Québecor en meilleure posture pour connaître du succès

Maintenant détenteur de 175 blocs de spectre (une moyenne de 32 MHz) de la bande de 3 500 MHz dans quatre provinces canadiennes hors Québec, Québecor prévoit déployer son service de téléphonie mobile dans certaines régions rurales et urbaines du reste du Canada.

Rappelons que la filiale de Québecor a su se démarquer au Québec notamment avec son offre grandissante en téléphonie mobile au cours des 10 dernières années et où, grâce à elle, les Québécoises et les Québécois ont été les premiers à payer de 35 à 40 % moins cher pour leurs services sans fil qu’ailleurs au pays. Sans compter que l’acquisition d’une quantité importante de blocs de spectre (une moyenne de 43 MHz) à travers la province, qui lui permet aujourd’hui de réaffirmer son engagement d’investir de façon durable au Québec.

La 5G en plein déploiement

L’acquisition de blocs de spectre de la bande de 3 500 MHz est essentielle à la poursuite du déploiement de la 5e génération de la technologie mobile au Québec et partout au pays. Cette fréquence facilitera principalement la mise en place de services mobiles à large bande 5G de première qualité en réduisant de façon importante la latence et, combiné avec les nouvelles technologies d’accès radio, augmentera significativement la qualité du signal. C’est donc un pas de plus pour vivre pleinement l’expérience 5G avec tous ses bénéfices.

« La 5G n’est pas seulement la technologie de l’avenir, elle est celle du présent. Nous nous devons d’être tout aussi innovants dans nos stratégies d’investissements que dans nos technologies offertes et c’est ce que nous avons démontré lors de ces enchères », a ajouté M. Péladeau.

Un contexte propice

Plus tôt cette année, Québecor a démontré son intérêt envers l’acquisition des actifs sans fil de Shaw, advenant la vente de ceux-ci. Bien que l’issue de la transaction entre Rogers et Shaw ne soit pas connue avant quelques mois, M. Péladeau rappelle que les autorités fédérales doivent agir dans l’intérêt des consommateurs canadiens.

« Nous comptons maintenant sur la mise en place d’un contexte favorable à propulser et à maintenir la saine concurrence. Nous sommes convaincus d’être le bon joueur, celui qui a la réelle capacité de redonner le pouvoir aux consommateurs partout au Canada », a-t-il insisté.

Sous les bonnes conditions, Québecor a l’intention de se prévaloir des droits émanant des récentes décisions du Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes (CRTC) dans le but d’offrir des services concurrentiels à des millions de Canadiennes et Canadiens.

 

Les énoncés figurant dans le présent communiqué de presse qui ne sont pas des faits historiques constituent des énoncés prospectifs assujettis à des risques, à des incertitudes et à des hypothèses importantes connus et inconnus qui sont susceptibles d’entraîner un écart important entre les résultats réels de Québecor dans des périodes futures et ceux qui figurent dans les énoncés prospectifs. Les énoncés prospectifs sont généralement reconnaissables à l’utilisation du conditionnel, d’expressions prospectives comme « proposer », « s’attendre », « pouvoir », « anticiper », « avoir l’intention de », « estimer que », « prévoir », « désirer », ou « croire » ou de la tournure négative de ces expressions ou de leurs variantes ou toute terminologie similaire. Au nombre des facteurs pouvant entraîner un écart entre les résultats réels et les attentes actuelles figurent la saisonnalité (y compris les fluctuations saisonnières des commandes de clients), les risques d’exploitation (y compris la variation de la demande des clients pour les produits de Québecor et les mesures relatives à l’établissement des prix instaurés par des concurrents), les nouveaux concurrents et la capacité à fidéliser les clients actuels de Québecor et à en attirer de nouveaux, les risques liés à la fragmentation du marché de la publicité, les risques liés aux couvertures d’assurances, les risques associés à l’investissement en capital (y compris les risques liés au développement technologique, à la disponibilité et aux bris des équipements), les risques environnementaux, les risques liés à la cybersécurité et au maintien de la protection des renseignements personnels, les risques liés aux interruptions dues à des bris d’équipements, des pannes de réseaux, la menace de catastrophes naturelles, les épidémies, les pandémies ou d’autres crises de santé publique, y compris la pandémie de la COVID-19, et l’instabilité politique dans certains pays, les risques liés aux mesures d’urgence mises en oeuvre par divers gouvernements, les risques associés aux conventions collectives, le risque de crédit, les risques financiers, les risques liés à l’endettement, les risques de fluctuation de taux d’intérêt, les risques de change, les risques associés aux lois et à la réglementation gouvernementale, les risques liés aux changements dans la législation fiscale et la fluctuation générale de la conjoncture politique et économique. Les investisseurs et autres personnes devraient noter que la liste des facteurs mentionnés ci-dessus qui sont susceptibles d’influer sur les résultats futurs n’est pas exhaustive et éviter de se fier indûment à tout énoncé prospectif. Pour de plus amples renseignements sur les risques, incertitudes et hypothèses susceptibles d’entraîner un écart entre les résultats réels de Québecor et les attentes actuelles, veuillez-vous reporter aux documents publics déposés par Québecor, disponibles à www.sedar.com et à www.quebecor.com, y compris, en particulier, la rubrique « Risques et incertitudes » du rapport de gestion de Québecor pour l’exercice terminé le 31 décembre 2020.

Les énoncés prospectifs figurant dans le présent communiqué de presse reflètent les projections de Québecor au 29 juillet 2021 et sont sous réserve des changements pouvant se produire après cette date. Québecor décline expressément toute obligation ou tout engagement de mettre à jour ces énoncés prospectifs, que ce soit en raison de nouveaux renseignements ou d’événements futurs ou pour quelque autre motif que ce soit, à moins que les lois sur les valeurs mobilières applicables l’exigent.

À propos de Québecor

Chef de file canadien des télécommunications, du divertissement, des médias d’information et de la culture, Québecor est l’une des entreprises de communication intégrées les plus performantes de l’industrie. Portées par la volonté de faire vivre la meilleure expérience qui soit à ses clients, toutes les filiales et marques de Québecor se distinguent par une offre de produits et services de qualité, multiplateformes et convergents.


Québecor (TSX : QBR.A, QBR.B), dont le siège social est solidement implanté au Québec, emploie plus de 10 000 personnes au Canada.

Entreprise familiale fondée en 1950, Québecor a à coeur de s’impliquer activement dans sa communauté. Chaque année, elle s’investit auprès de plus de 400 organismes dans les domaines aussi essentiels que sont la culture, la santé, l’éducation, l’environnement et l’entrepreneuriat.

 

– 30 –

Contact média seulement :
medias@quebecor.com