Le Centre TERRE du Cégep de Jonquière aura un nouvel espace

21 juin 2022

Le Cégep de Jonquière érigera un nouveau bâtiment pour son Centre Terre, situé sur la rue Panet où on y voit présentement une éolienne. Un gigantesque laboratoire qui deviendra un super terrain de jeu, comme l’a si bien dit le directeur général du collège, Raynald Thibault.

« Ça fait un moment qu’on travaille ce projet. C’est une bonne nouvelle pour la région, mais aussi pour tout le Québec », a souligné M. Thibault, tout en précisant que le concept est unique au Canada.

Il était entouré mardi après-midi de la députée de Chicoutimi, Andrée Laforest, de la mairesse de Saguenay, Julie Dufour, ainsi que des représentants des Caisses Desjardins du Saguenay et de Rio Tinto pour l’annonce totalisant 17 millions de dollars.

La plus importante part de l’investissement (14,7 M$) provient du ministère de l’Innovation. Desjardins a remis 700 000 $ alors que Saguenay cède son terrain. Outre les 300 000 $ remis par Rio Tinto, l’entreprise s’engage à mettre à profit ses experts qui pourront contribuer à certains projets.

Le Centre TERRE, l’acronyme de Technologies des Énergies Renouvelables et du Rendement Énergétique, permet aux étudiants de neuf programmes du Cégep de Jonquière d’approfondir leurs connaissances. Les nouveaux espaces accueilleront également des chercheurs universitaires et des techniciens.

On y étudie toutes les formes d’énergies renouvelables : hydroélectricité, hydrolienne, éolienne du soleil et la bioénergie, explique le titulaire du Centre TERRE, Martin Bourbonnais. « Sur le terrain, nous allons retrouver trois petits bâtiments de recherche, comme des chalets, qui représentent un village nordique. Il sera possible de faire diverses expérimentations. »

Le laboratoire accueillera aussi des systèmes de stockage thermique ainsi que des batteries et des bornes de recharge. « Ce qui est différent, c’est que nos projets sont en fait des problèmes vécus par des industries qui deviennent nos partenaires de recherche. »

D’ailleurs, le centre doit actuellement refuser des projets de développement de produits parce que les chercheurs sont à l’étroit dans les locaux actuels.

Le bâtiment certifié carbone net zéro et LEED comptera des bureaux et un laboratoire ainsi que la zone extérieure. Trois sites satellites, situés à La Baie, Saint-Bruno et Saint-Roch-de-Richelieu, s’y grefferont.

L’inauguration est prévue au début de l’année 2026 et l’équipe espère bien y recevoir la population. « L’aspect vulgarisation pour le grand public sera très important », mentionne Martin Bourbonnais.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Le Quotidien le 21 juin 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.