La MRC du Fjord-du-Saguenay présente sa première stratégie touristique

29 novembre 2022

Devenir le leader québécois dans le secteur de l’écotourisme et du tourisme d’aventure quatre saisons, rehausser la qualité et la quantité de l’offre d’hébergement en accompagnant les entrepreneurs, collaborer avec les régions voisines, pérenniser 25 % des emplois saisonniers dans les villages d’ici cinq à sept ans. Il s’agit là de plusieurs des objectifs fixés dans le cadre de la première stratégie de l’industrie touristique 2022-2032 adoptée par la MRC du Fjord-du-Saguenay.

Les intervenants touristiques actifs sur le territoire de la MRC ont été conviés mardi au Centre communautaire de Saint-Charles-de-Bourget, afin d’assister à la présentation de la nouvelle et toute première stratégie mise en place autour de six enjeux majeurs, et destinée à atteindre 32 objectifs distincts. Une soixantaine d’intervenants touristiques, d’élus et de représentants de la députation régionale se sont réunis dans le but de se familiariser avec le document sur lequel ont travaillé 90 personnes pendant deux ans et demi, en collaboration avec le coordonnateur au développement touristique de la MRC, Sven Kaminski.

Lors de la présentation d’ouverture, le préfet Gérald Savard a rappelé que la MRC du Fjord-du-Saguenay compte un territoire de 44 000 kilomètres carrés, aussi grand que la Suisse, situé principalement au nord du 49e parallèle. Un total de 318 entreprises touristiques y offrent plus de 500 activités-expériences dans des paysages aussi diversifiés que les Monts-Valin, le fjord du Saguenay et la Réserve faunique des Laurentides, en plus de la présence de trois parcs nationaux.

Lors de la présentation de la stratégie, Sven Kaminski a dressé un portrait des forces motrices du territoire, parmi lesquelles on compte une structure diversifiée d’activités reposant sur une géomorphologie tout aussi variée, avec la présence du seul fjord habitable et navigable dans l’est de l’Amérique du Nord.

Toutefois, la mise en place de la stratégie révèle que beaucoup de travail doit être accompli par les intervenants afin de développer une vision commune du développement du territoire, à commencer par la nécessité de travailler ensemble tout en étant cohérent avec la création d’un espace de concertation et la mise en place d’enveloppes d’investissement récurrentes en appui. Le coordonnateur au développement touristique a indiqué que la MRC dispose actuellement d’une nouvelle enveloppe de 1,3 M$ pour aider au développement d’activités hivernales, après avoir assumé un investissement de 3,2 M$ depuis deux ans. Une restructuration des programmes d’aide financière est actuellement en cour dans le cadre de la nouvelle stratégie.

Parmi les orientations, la nécessité de vivre le territoire du Fjord-du-Saguenay semble la plus structurante avec huit objectifs précis parmi lesquels on retrouve le besoin de bonifier et développer l’offre d’activités écotouristiques, d’améliorer l’accès à l’expérience des villages du fjord par les quais et les escales de navettes maritimes, de fédérer l’offre du secteur nature-plein air quatre saisons, tout en s’appuyant sur les parcs nationaux et en renforçant l’accueil et la prise en charge des visiteurs. Lors de sa présentation, M. Kaminski a mentionné que la dénomination « Bas-Saguenay » devrait être revue puisque du point de vue des touristes étrangers, elle a une certaine connotation administrative.

En ce qui concernant l’orientation d’accéder et de se déplacer de manière innovante sur le territoire, la stratégie repose sur l’adoption d’un programme de signalisation territorial et le déploiement d’efforts pour faire de la Route du Fjord une expérience incontournable pour les visiteurs.

Enfin, le rayonnement du territoire devrait être axé, notamment, sur le renforcement de l’offre de restauration et de l’industrie agroalimentaire, ainsi que sur la mise en place d’infrastructures d’accueil et de services municipaux.

Bon accueil

La présentation de la stratégie a reçu un bon accueil parmi les maires présents. C’est le cas pour Philôme La France, maire de Petit-Saguenay, qui a déclaré qu’enfin, il y aura des moyens pour aider au développement du secteur touristique. « Ce n’est pas tout d’avoir des stratégies. La MRC s’engage à fournir des moyens et des aides financières. Il y aura d’autres choses d’annoncées bientôt, mais la stratégie est ambitieuse. Ça passe aussi par une mutualisation des services et des ressources humaines. »

Son homologue de Rivière-Éternité, Rémi Gagné, affirme que la nouvelle stratégie est un bon coup en ce qui a trait à la nécessité de développer du tourisme quatre saisons, un défi considérable compte tenu du fait que dans le tourisme hivernal, le maintien des droits de passage pour les motoneiges, l’aménagement de sentiers de raquettes ou pédestres nécessitent des efforts récurrents.

Le préfet Gérald Savard a vanté les qualités du territoire tout en misant sur la nécessité pour Québec, Ottawa et la MRC de supporter des projets comme celui de la passerelle pour motoneiges érigée sur la rivière Péribonka au coût de 3,6 M$, dans lequel la MRC a investi 600 000 $, en plus des sommes investies par DEC Canada et le gouvernement du Québec.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Le Quotidien le 29 novembre 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.