Colab et Rio Tinto : Optimiser ses opérations grâce à l'intelligence artificielle

13 décembre 2022

Le Centre de recherche et développement (CRDA) du complexe de Rio Tinto à Arvida est un regroupement d’ingénieurs, de scientifiques et de chercheurs qui développent des solutions innovantes pour les autres départements de l’usine. Afin d’optimiser ce département, la multinationale a décidé d’offrir une formation à ses scientifiques en intelligence artificielle (IA).

« Rio Tinto (RT) nous a contactés, il y a six mois, pour les aider à monter un atelier sur la compréhension de l’intelligence artificielle et comment celle-ci pouvait outiller ses scientifiques dans leur quotidien. C’est ainsi que nous avons été mis en contact avec l’équipe en intelligence artificielle (IA) de la minière afin d’élaborer un plan d’action et une pédagogie innovante. Cela se résume en un atelier d’une journée où les participants sont amenés à participer activement à des activités. Une méthode d’enseignement qui apporte généralement plus de résultats que de longs cours magistraux. Nous devrions commencer le premier atelier test au début de 2023 et si les conclusions nous conviennent, nous planifierons une série de formations tout au long de l’année », explique Aurélie Pinceloup, directrice stratégie, expérience et technologies au Centre d’innovation numérique du Saguenay–Lac-Saint-Jean (Colab).

Les travailleurs du CRDA, qui normalement optimisent les autres départements de l’aluminerie, devront cette fois travailler à améliorer l’efficacité de leurs activités. Pour les aider à revoir leur processus, les gestionnaires de RT sont venus à la conclusion que l’intelligence artificielle serait la solution.

« Rio Tinto possède à l’interne une équipe d’experts capables de programmer des algorithmes et des technologies exploitant l’IA. L’idée d’un atelier pour les travailleurs du CRDA est de les aider à communiquer avec cette équipe d’experts afin qu’ils développent des solutions pour leurs besoins. L’objectif de l’atelier est donc d’enseigner les grandes lignes de l’intelligence artificielle en présentant ses forces et ses limites. Le scientifique pourra alors analyser son travail au quotidien et voir comment l’IA peut simplifier ses tâches », indique Mme Pinceloup.

Démystifier l’intelligence artificielle

L’intelligence artificielle est souvent perçue comme quelque chose de lointain relevant plus de la science-fiction que du concret. Toutefois, ce n’est pas le cas et l’IA se retrouve un peu partout dans notre quotidien.

« Nos téléphones, nos processeurs d’ordinateurs et même le moteur de recherche Google utilisent l’IA pour fonctionner. Sans même le savoir, vous utilisez déjà cette technologie tous les jours. Vous n’êtes pas obligés de comprendre les rouages de la programmation informatique ou encore les secrets des algorithmes pour profiter de l’IA.

« Notre mission, c’est de démystifier les zones grises autour de la technologie et d’enseigner les bases afin que les gens sachent comment celle-ci peut les aider. En plus de notre projet en collaboration avec Rio Tinto, au Colab nous proposons le programme Avenue IA. Il est offert aux entrepreneurs et entreprises qui souhaitent comprendre le phénomène et voir comment l’IA pourrait optimiser leurs activités.

« Il ne faut pas oublier que l’intelligence artificielle n’est pas seulement une tendance, mais qu’elle est l’outil de prédilection des prochaines années, tout secteur industriel confondu. Il faut savoir l’adopter puisqu’elle est garante du développement des affaires pour l’avenir », conclut Aurélie Pinceloup.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Informe Affaires le 13 décembre 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.