BBG Réfrigération a de nouveaux propriétaires

12 septembre 2022

L’entreprise saguenéenne spécialisée en ferblanterie et en solution de réfrigération BBG Réfrigération a été rachetée par quatre de ses employés. La transaction se chiffrant à près de deux millions de dollars a été réalisée plus tôt cet été.

« Le processus de reprise s’est déroulé sur une période de deux ans. Richard Boucher était l’un des fondateurs de l’entreprise en 1988 et l’actionnaire majoritaire au moment du rachat. Nous avons trouvé un terrain d’entente avec lui et nous sommes maintenant quatre copropriétaires détenant des parts égales. Il y a Steeve Dallaire qui cumule 24 ans chez BBG, Luc Boucher qui s’implique dans l’entreprise depuis 25 ans, Éric Lapointe que nous avons embauché il y a deux ans et moi qui y travaille depuis cinq ans », raconte Charles Roberge, nouveau copropriétaire de BBG Réfrigération.

Assurer la pérennité

La firme du boulevard Saint-Paul à Chicoutimi compte plus d’une trentaine d’employés et selon les dires de M. Roberge, le roulement de la main-d’œuvre est stable depuis les trois dernières années. C’est donc une entreprise en santé que Richard Boucher a décidé de céder au courant de cet été. « M. Boucher va rester avec nous jusqu’à la fin de l’année 2023. Le but est d’assurer une transition en douceur et ses compétences ainsi que sa très grande connaissance du milieu vont nous être bénéfiques. L’objectif pour l’ancien propriétaire n’est pas seulement de partir à la retraite, mais également de laisser son entreprise entre bonnes mains. Son désir est de voir des camions BBG Réfrigération circuler dans les rues dans une vingtaine d’années », explique M. Roberge qui ajoute que Richard Boucher a donné un coup de main financier au rachat de son entreprise en acceptant de laisser dans l’entreprise une balance du prix de vente pour permettre aux nouveaux copropriétaires plus de souplesse.

Poursuivre sur les bonnes bases

En 2018, l’entreprise avait acquis la PME Ferblanterie Climair et, en avril 2021, le groupe a déménagé les activités de sa nouvelle division ainsi que l’ensemble de ses opérations dans l’ancien centre de distribution de Labatt. « Pour l’instant, nous ne prévoyons pas de modification dans la gestion de la compagnie ou encore de remaniement extraordinaire. Nous sommes toujours en adaptation avec la Ferblanterie Climair et nous apprenons à faire cohabiter nos deux divisions sous le même toit. Nous disposons d’une équipe de grande expérience et nous miserons là-dessus pour l’avenir. Nous projetons d'augmenter le chiffre d’affaires et optimiser la production à l’usine. » Charles Roberge conclut que l’entreprise finalise un investissement de 250 000 $ afin de refaire l’extérieur de son nouveau bâtiment du boulevard Saint-Paul.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Le Quotidien le 12 septembre 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.