Batteries LFP | Des essais concluants pour Arianne Phosphate

22 juin 2022

Le concentré de phosphate de haute pureté d’Ariane Phosphate peut être utilisé dans la production de batteries, selon les résultats de tests reçus par la minière. Ces essais concluants lui ouvrent la porte d’un marché en pleine croissance.

Cette nouvelle permet à Arianne Phosphate d’élargir ses possibilités pour la conclusion d’ententes d’approvisionnement, nécessaires au lancement de son projet de mine du Lac à Paul. Elle pourra notamment pousser plus loin les discussions déjà entamées avec des clients potentiels dans le marché des batteries.

« Nous avons amorcé des discussions, mais nous n’avons pas encore d’entente de vente conclue, puisque nous attendions les résultats. Il y a certainement des appels qui vont se faire dans les prochains jours. […] C’est clair que ça pourrait nous aider à aller vers une construction à notre projet du Lac à Paul », indique le chef des opérations, Raphaël Gaudreault. Il précise que le concentré de phosphate serait utilisé pour la production d’acide phosphorique de haute qualité destiné à la fabrication de batteries lithium-fer-phosphate (LFP).

Un marché en croissance

Les batteries LFP constituent une technologie de pointe et la demande augmente pour ces produits. De nombreux constructeurs automobiles, dont Tesla, GM, Ford et Volkswagen, ont annoncé leur intention d’intégrer ce type de batteries dans leurs véhicules ou ont déjà commencé à les implanter. La technologie LFP pourrait aussi être utilisée pour le stockage d’énergie à grande échelle, un autre secteur en plein développement.

« Les résultats de tests positifs que nous avons reçus élargissent grandement nos débouchés. Nous avons un énorme marché en pleine croissance devant nous. Ce sont souvent des nouveaux producteurs, donc ils ont besoin de conclure des contrats d’approvisionnement », affirme M. Gaudreault.

Tests indépendants

Ces tests ont été conçus pour s’assurer que le produit d’Arianne Phosphate répond spécifications fournies par un producteur de batteries à base de lithium. Ils ont été réalisés par une installation indépendante spécialisée dans la production d'acide phosphorique purifié.

Rappelons que le projet du Lac à Paul a reçu toutes ses autorisations. Il ne manque à la minière que la signature d’ententes d’approvisionnement afin de sécuriser le financement nécessaire pour lancer la construction.

 

Source : L'article est paru sur le site du journal Informe Affaires le 21 juin 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.