Accommodation des 21 | Une histoire de famille chez les Aubin

22 mai 2022

Fondé à la fin des années 20, le dépanneur baieriverain Accommodation des 21 traverse les époques depuis quatre générations de la famille Aubin. Léon Aubin, l’actuel propriétaire et arrière-petit-fils du fondateur, Louis-Joseph, a redéfini l’entreprise familiale en lui apportant une spécialité : la pêche.

« Si c’était juste un dépanneur, nous serions fermés depuis longtemps. Les petits commerces de quartier s’éteignent tranquillement, entre autres parce que les épiceries ont des heures d’ouverture plus grandes et proposent une vaste sélection de bières. Se spécialiser ou vendre de l’essence demeure la clé de la longévité. C’est ce qu’on a fait avec mon frère Rémi Aubin. Au début des années 2000, nous avons commencé à vendre de l’équipement de pêche et aujourd’hui, ça représente plus de 80 % de notre chiffre d’affaires. À la fin du mois de juin, notre inventaire compte en moyenne 600 000 produits », explique le propriétaire Léon Aubin.

Avec la vente d’articles de pêche battant son plein, surtout depuis la pandémie et l’engouement soudain de la population pour les activités de plein air, l’homme d’affaires prévoit agrandir son commerce. « Mon espace plancher est de 1500 pieds carrés2 sans compter nos entrepôts et l’arrière du magasin. Toutefois, ce n’est pas suffisant. Nous avons dû fermer la galerie afin d’entreposer du stock. J’aimerais rajouter une section pour exposer en permanence les vêtements de chasse au lieu de faire des rotations d’inventaires chaque saison. »

Le retour d’un symbole

Léon Aubin a investi dans la rénovation de son commerce depuis la dernière année. Des améliorations intérieures et extérieures ont été réalisées et le comptoir-caisse sera prochainement changé. Parmi les transformations, la disparition de l’iconique statue de loup de mer (Sea Bass) a marqué les esprits. « Les clients nous demandent sans cesse où est passé le poisson. Que cela ne tienne, nous avons mandaté l’entreprise Créations Illuzion de Saint-Honoré pour nous fabriquer une nouvelle statue de poisson inspirée de l’ancienne. Celle-ci sera installée dans les prochaines semaines et nous avons déboursé dans un système d’éclairage en 3D pour l’illuminer. Un projet d’une dizaine de milliers de dollars qui fera le bonheur et la surprise des gens du coin. »

Une encyclopédie de la pêche

Si le commerce Accommodation des 21 jouit aujourd’hui d’une reconnaissance de la clientèle tant au niveau des articles que des enseignements relatifs à la pêche, c’est grâce à Rémi Aubin. L’homme s’occupe des commandes, de gérer les inventaires, du service de réparation et bien plus encore.

« Je ne suis pas copropriétaire du commerce, c’est mon frère Léon qui s’occupe de tout ça. Moi, je suis l’artiste social. Mon but est de faire évoluer le sport qui me fascine depuis toujours et de conseiller au maximum les gens qui rentrent dans le magasin. Un peu comme un grand restaurant, je ne veux pas simplement servir mon client, je veux lui faire vivre une expérience. »

Rémi Aubin a participé au cours de sa vie à de nombreuses émissions de télévision sur la pêche, des programmes diffusés au Québec comme en Europe. De plus, la Fédération canadienne de la faune lui a remis un prix pour sa contribution pour la pêche récréative et en 2011. C’est le ministre des Pêches et Océans du Canada qui lui a offert une reconnaissance pour sa contribution à la conservation et à la mise en valeur de la pêche récréative. Pour M. Aubin, il est important de communiquer la passion aux jeunes générations et c’est pour cette raison qu’il s’implique également au niveau des fêtes et des événements reliés à la pêche récréative à La Baie.

Une touche générationnelle

Riche d’une histoire de 90 ans, le commerce familial n’a pas toujours eu la même vocation. En effet, Louis-Joseph Aubin débute avant les années 30 dans un local situé en face de l’emplacement actuel. À cette époque, l’homme dirige l’entreprise avec sa fille Cécile.

En 1932, le bâtiment du 3422 boulevard Grande-Baie Sud est construit et fait office de petit magasin général où il vend du tabac, des confiseries et quelques articles de pêche. À cette époque, c’est Léon Aubin, fils de Louis-Joseph, qui en est le propriétaire. Ce dernier vendra sa boutique à son fils Antonnelli dans les années 60. Celui-ci l’opérera en tant que boutique souvenir jusqu’en 1992. « Il y a avait un peu de tout dans le magasin de mon père. On pouvait y acheter des montres, des bijoux, de la loterie et de la bière. Il y avait même une salle de quilles à l’arrière ! », commente Rémi Aubin.

Aujourd’hui, le propriétaire reste vague lorsqu’on l’interroge sur sa retraite et une possible relève familiale. « J’ai encore beaucoup de projets en tête et je ne suis pas prêt à me retirer. Mon fils travaille avec nous, mais je ne le pousse pas à prendre ma succession. Il n’a que 20 ans et il a la vie devant lui », conclut Léon Aubin.

 

Source : L'article est paru sur le site d'Informe Affaires le 22 mai 2022. Vous pouvez retrouver l'article ici.